Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peu de difficultés de vocabulaire pour la dictée cette année, mais beaucoup de pièges d'accords possibles ... 

Bravo à Sabine Philippot, 1ère avec seulement 0.25 de point en moins... et merci à tous les participants dont de tout petits de 6 ans qui entrent juste dans l' écriture. Merci aux professeurs du collège Thibaud de Champagne pour l'élaboration du texte directement inspiré de l'affiche, et aux bénévoles qui ont dicté et corrigé les copies ! Voici donc ce texte ...

 

Le coup de l’assommoir

 

Jamais il n'aurait soupçonné un tel dessein...

Dès leur première rencontre, elle lui avait semblé si douce, si fragile, si sensible...

C'était dans la bibliothèque... il cherchait, entre les Agatha Christie et les Maupassant, un roman qui puisse chasser ses idées noires.

 

Elles le taraudaient sournoisement ces derniers jours.

C'est alors qu'elle apparut : son regard se porta d'abord sur sa silhouette dessinée dans une robe de couleur verte, qui marquait sa fine taille, et rehaussée d'un haut col blanc, qui laissait entrevoir une poitrine voluptueuse et un cou délicat.

Son visage angélique le subjugua. Il la regarda avec insistance... ses lèvres enjôleuses, son regard de séductrice aguerrie... sa chevelure généreuse habilement relevée dans un chignon.

 

Elle avait cependant cet air si sérieux qui lui convenait à merveille, surtout quand elle plaçait subtilement ses lunettes au bout de son nez, pour s'adresser à lui.

Le faisait-elle pour ajuster sa vue ? Ou tout bonnement pour explorer l'âme de son interlocuteur ?

 

En s'approchant d'elle timidement, impressionné par sa force de caractère palpable, il attendait de ses conseils un roman policier original et déroutant.

C'est elle qui comprit, mieux qu'il ne put l'exprimer, ses envies de lecture.

Elle lui proposa un scénario sombre, écrit par un auteur anonyme : celui d'un crime parfait !

(Fin du niveau collège)

 

Tel un pantin, ou une simple marionnette, ou encore un jouet entre ses mains de manipulatrice, il accepta de la retrouver, pour écouter le récit de ces chapitres les uns après les autres, qui le déroutèrent totalement.

Au fil du temps, la fiction devenait réalité... Mais il était déjà trop tard. Le piège se refermait sur ses bonnes intentions.

Tétanisé, perdu, assommé, mais aussi curieux de mener l'expérience jusqu'à son terme, au risque d'y perdre la vie, il était désormais définitivement envoûté par ses charmes. Quel sort lui avait-elle jeté ? Comment tout cela allait-il finir ?

 

Le cadre enchanteur des bois environnants et la douceur de l'air les enfermaient tous les deux dans l'imaginaire de cet auteur anonyme.

Quand il poussa son dernier souffle, étendu au sol, sans plus aucun espoir de salut, il y eut un léger rictus sur son visage satisfait par le forfait diabolique qu'elle venait de mettre à exécution ...

 

Fin de la dictée

 

 

 

Niveau primaire :

Le coup de l’assommoir

 

Dès leur première rencontre, elle lui avait semblé si douce, si fragile, si sensible...

C'était dans la bibliothèque... il cherchait  un roman qui puisse chasser ses idées noires.

C'est alors qu'elle apparut : son visage angélique le subjugua. Il la regarda avec insistance.(CP)

Elle avait cependant cet air si sérieux qui lui convenait à merveille, surtout quand elle plaçait subtilement ses lunettes au bout de son nez, pour s'adresser à lui. (CE1)

C'est elle qui comprit, mieux qu'il ne put l'exprimer, ses envies de lecture. Elle lui proposa un scénario sombre, écrit par un auteur anonyme : celui d'un crime parfait !

 

 

 

Barème de correction :

 

Un point si faute de grammaire, accord, ou si oubli de mot

Un demi-point si faute d’orthographe/ vocabulaire

Un quart de point pour accent manquant ou erreur d’accent ou majuscule

 

Si plusieurs  fautes dans le même mot, on enlève le point le plus fort

Merci à Franck Arnould pour ses photosMerci à Franck Arnould pour ses photosMerci à Franck Arnould pour ses photos
Merci à Franck Arnould pour ses photosMerci à Franck Arnould pour ses photosMerci à Franck Arnould pour ses photos

Merci à Franck Arnould pour ses photos